Accueil > Actualités > Actualité de l’association > Six nouvelles structures engagées pour l’écotourisme

Six nouvelles structures engagées pour l’écotourisme

L’association Cévennes écotourisme, située à Florac, accompagne les professionnels du tourisme vers la signature de la Charte Européenne du Tourisme Durable dans les Espaces Protégés. Avec six nouvelles structures touristiques partenaires du Parc national des Cévennes, l’espace protégé compte aujourd’hui 74 entreprises signataires.

Les six structures concernées sont passées par différentes étapes. Elles ont tout d’abord réalisé un diagnostic social, environnemental et économique, avant de rédiger un plan d’actions basé sur des recommandations, puis validé par le Parc national. C’est l’association Cévennes écotourisme qui les a accompagné tout au long du processus.

Concrètement, cela aboutit à un engagement de leur part à réaliser différentes actions au cours des trois années à venir. Ainsi, à Saint-André-de-Valborgne, le ’Paradis cévenol’ inscrit dans son plan d’actions l’installation de poêles à granulés de bois dans chaque chambre. Ce mode de chauffage offre un confort notable aux hôtes, permet d’allonger la saison touristique, tout en utilisant un une énergie renouvelable. A la Salle Prunet, le ’Vallon des Fouzes’ offre à ses hôtes des vacances respectueuses de l’environnement en proposant une chambre d’hôtes avec toilettes sèches et tri des déchets.

Le ’Mas de Graousse’, situé à Saint-Jean-du-Gard, a prévu de créer un parcours d’orientation et de découverte des patrimoines du mas pour le plus grand plaisir des visiteurs. Ce parcours d’1 km sera accompagné d’un livret d’explication sur les différentes stations autour des thématiques de la géologie, de la flore et de la culture. Le ‘Gîte du Moulin à Aumessas’ souhaite valoriser les produits du terroir en créant une épicerie et un restaurant. Le ’château des Pauses’, situé à Saint-André-de-Majencoules, mise sur des économies d’énergie en installant des économiseurs d’eau et des ampoules basse consommation.

Ces exemples illustrent une infime partie de toutes les actions que chaque structure prévoit de mettre en oeuvre. Et la variété des entreprises concernées (chambres d’hôtes, gîtes de séjour, tables d’hôtes, locations d’appartement, etc.) favorise une offre touristique de qualité sur le territoire.

L’idée de rassembler sur l’espace protégé des structures touristiques autour d’une charte de tourisme durable date de 2002. C’est en effet l’année où le Parc national des Cévennes est devenu signataire de cette charte, offrant la possibilité aux professionnels motivés de le rejoindre dans sa démarche pour un tourisme responsable, via l’association Cévennes écotourisme.

Pour plus d’information : http://www.cevennes-ecotourisme.com/ ou http://www.cevennes-parcnational.fr/